Posts by Éditeur Wipipub

Comment réussir votre PLV extérieure ?

Avant de choisir le support, définissez le problème à résoudre ou à ce que vous voulez obtenir. En effet certaines publicités sont faites pour créer l’événement, alors que d’autres sont plus à long terme.

1 – Optimisez votre visibilité selon vos moyens.

Choisissez la signalétique la plus adaptée à vos produits, à votre emplacement et en fonction du budget dont vous disposez. Par exemple il est simple de mettre en place un chevalet dans la rue, mais cela n’a d’intérêt que si la rue est passante avec des piétons.

2 – Soyez original.

Pour faire face à la concurrence de plus en plus rude, il faut savoir se démarquer grâce à au visuel de votre PLV, tout en restant cohérent à votre identité. Vous pouvez faire appel à un graphiste afin qu’il puisse vous donner des idées et structurer votre visuel.

3 – N’en faites pas trop !

Vous avez entre 1 et 3 secondes pour faire passer votre message, il faut donc qu’il soit clair et immédiat.

4 – Restez fidèle à votre charte graphique.

Que ce soit pour les couleurs ou les polices utilisées, soyez en accord avec votre marque. Ne dépassez pas 2 typographies et ne sortez pas des couleurs habituelles qui vous représentent.

 5 – Attention à la légalité de votre installation

Dès que vous empiétez sur la voie publique, que vous mettez en place une publicité très visuelle… vous devez demander l’autorisation à votre mairie afin de savoir ce que vous pouvez ou ne pas faire.

Read more

Top 6 pour éveiller la curiosité des passants

Avec plus de 5265m² sur la façade du Espana Building à Madrid, Ford détient désormais le record du monde du plus grand format de publicité extérieures démontrant ainsi la créativité de l’entreprise. Et si nous profitions de cette prouesse dans le milieu de la publicité pour évoquer ici les différentes façons d’éveiller la curiosité des passant avant de déclencher l’acte d’achat en magasin ?

1 –Le roll-up ou kakémono

C’est un affichage extérieur ou intérieur peu onéreux, simple et rapide à afficher à l’entrée d’un magasin, dans une allée, dans une vitrine… Facilement transportable, on peut donc le sortir et le rentrer quand on le souhaite.

2 – Beach flag ou drapeau publicitaire

S’il porte ce nom, c’est parce qu’il était auparavant surtout utilisé lors de compétitions de sports nautiques.  Aujourd’hui, le beach flag s’implante dans tous les événements, qu’ils soient culturels, sportifs ou professionnels.

3 – Vitrauphanie et autocollants au sol

Les adhésifs habillent et personnalisent parfaitement vos vitrines extérieures en fonction de vos campagnes de communication. Cependant il faut savoir que sa durée de vie va de 18 mois à 5 ans en fonction de leur méthode de fabrication. Généralement utilisés à l’intérieur du magasin pour le décorer ou guider vos clients, les autocollants au sol peuvent aussi être utilisées comme un moyen d’attirer l’attention du passant devant votre magasin. Dans ce cas-là, une autorisation préfectorale est nécessaire s’ils sont collés sur la voie publique.

4 – Chevalet ou Stop Trottoir

Idéal pour signaler votre point de vente et mettre en avant vos offres promotionnelles ponctuelles, ils sont généralement constitués d’un système de cadre clippant qui vous permet de changer vos annonces au gré de vos envies.

5 – Bâches temporaires ou permanentes

Habituellement fixées par des œillets et des fourreaux, les bâches sont généralement utilisées pour les salons ou les concerts. Les micros perforées et leur prise au vent optimal s’adaptent mieux pour l’extérieur.

6 – Enseignes

Généralement en grand format, c’est le premier visuel que vos potentiels clients vont voir. Une enseigne doit parfaitement représenter l’image de votre entreprise. Très résistantes face aux intempéries, les enseignes sont généralement réalisées en PVC 10 mm ou en alu dibond. Elles doivent respecter la réglementation en vigueur (taxe sur les publicités extérieures, urbanisme etc.). 

Read more

Le magasin devient lieu de vie (3/3 expérience connectée)

Le magasin ne doit plus seulement vendre des produits, l’enseigne doit aussi vendre des expériences et devenir connecté : bornes interactives, chargeurs de smartphones, bornes Wi-Fi, murs interactifs, miroirs connectés…Certains de ces services ou dispositifs, en plus d’enrichir l’expérience client, permettent de collecter de la donnée sur vos clients.

Une expérience connectée.

A Shanghaï, la start-up suédoise Wheelys a ouvert une épicerie 100% automatisée : le magasin ne compte ni caisse, ni vendeur, ni vigile. Tout se passe sur le téléphone. Via une application, le client peut ouvrir la porte du magasin, faire ses courses en scannant les produits sur son mobile. Le paiement s’effectue lui aussi en ligne. Le magasin est ainsi ouvert 7j/7 et 24h/24.
Il s’agit là d’une expérience connectée très poussée, mais de façon plus simple, adopter une approche cross-canal correspond aux usages actuels du consommateurs. L’idée est désormais de créer des ponts entre point de vente et internet par exemple pour que son parcours soit fluide entre les différents canaux, à travers le « click & collect » (commande sur internet et retrait en boutique).et par là même, instaurer une relation clients personnalisée.

Les clients attendent une relation privilégiée et personnalisée avec la marque. Les outils CRM, de Marketing Automation et d’analyse comportementale permettent aujourd’hui cette personnalisation de la relation clients aussi bien online qu’en points de vente physique. Nouvel exemple, Séphora a équipé ses conseillères d’iPod Touch (connectés au CRM) dès 2011. A partir du scan de la carte de fidélité de leurs clients, elles accèdent à toutes leurs données (anniversaire, panier moyen, points fidélité, derniers achats…).

Cette technologie permet aux vendeurs de délivrer un accompagnement personnalisé à la clientèle. Et c’est exactement ce qu’attendent les nouveaux consommateurs…

Read more

Le magasin devient lieu de vie (2/3 à la recherche d’émotions)

Le point de vente, un espace où on se sent bien.

L’astuce consiste à aiguiser les 5 sens de votre clientèle pour rendre leur expérience client en boutique inoubliable.
On connaît tous l’odeur du bon pain sur le trottoir de la boulangerie, alors même qu’elle ne fait pas son pain sur place ! C’est grâce à un diffuseur d’odeurs mis au-dessus de la porte. De plus en plus de magasins ont recours aux parfums d’ambiance :  des études ont montré une hausse des ventes dans les boutiques parfumées. Les clients restent plus longtemps quand ça sent bon… La société Emosens travaille d’ailleurs pour beaucoup d’hôtels, mais aussi, chose inattendue, pour des entreprises de pompes funèbres : le parfum d’ambiance est censé réconforter les clients.
De la même façon, jouer avec la musique pour accélérer ou ralentir le parcours client participe à la stratégie des points de vente.

Proposer des expériences-produits est aussi très positif.

Celui qui peut essayer, toucher, manipuler un article aura bien plus de chance d’être convaincu.

Pour convaincre un client de passer le plus de temps possible dans une boutique, on doit éviter de le bombarder de signaux mais plutôt développer une approche unique, plus épurée. Côté décoration et aménagement, mais également côté sélection de produits. C’est le principe du « less is more » …

Il est important de faire en sorte de créer une ambiance conviviale afin que le client s’y plaise. Pour enrichir l’expérience client, il faut agir en ayant en permanence la clientèle au centre des réflexions, que ce soit en agençant le magasin, en sélectionnant les produits, en mettant en place les rayonnages ou encore en déployant une campagne de communication.
Exemple d’une expérience client originale : dès l’entrée du magasin Adidas sur la 5ème avenue, le client est projeté sur un terrain, puisque l’accès se fait via un tunnel, le passage obligé de tous les sportifs avant un match. Les caisses ressemblent aux billetteries des stades et les cabines à des vestiaires. Il y a même des gradins où les clients peuvent faire une pause et même grignoter… On s’y croirait presque ! En plus de ses innovations visuelles, Adidas enregistre les pas des clients afin de leur proposer la chaussure qui leur convient le mieux.

Read more

Le magasin devient lieu de vie (1/3 – territoire d’expérience)

On sait aujourd’hui que la gestion de l’expérience client peut améliorer les ventes jusqu’à 30 %. Désormais lorsqu’il se déplace en boutique le consommateur attend autre chose, au-delà de l’échange commercial.  

Au-delà de l’apparence extérieure optimisée via de belles enseignes, des façades commerciales percutantes, pour les magasins et les boutiques, l’enjeu est de créer les conditions d’une relation avec le client plus forte et intime. L’expérience client est d’autant plus importante que progresse l’ère du tout digital. Malgré toute la facilité apportée par le web, les consommateurs auront toujours besoin de toucher le produit, d’essayer, de sentir… et de vivre une expérience émotionnelle, qui leur donne de vraies raisons de revenir.

Certes les magasins sont des lieux de commerce, pour autant ils doivent le plus possible apparaître comme des lieux de vie. Il est important de faire entrer le client dans un univers, de créer un lien durable.

Le magasin redevient un territoire d’expérience.

L’expérience client se décline suivant cinq dimensions qui touchent autant le rationnel, l’émotionnel que le sensoriel :

  • l’offre (qualité, variété, compétitivité des prix)
  • le service (courtoisie des employés, leurs compétences et leurs disponibilités)
  • le temps (rapidité à la caisse, service complémentaire pour gagner du temps)
  • le magasin (l’ambiance, l’aménagement des lieux, autres services qui rendent le magasinage agréable)
  • la personnalisation (sentiment d’appartenance, fidélisation, préoccupation du client, estime de soi)
Read more